Les industries liées aux cryptomonnaies, compte tenu du nombre sans cesse croissant d’utilisateurs de Bitcoin entre autres altcoins, sont alors des industries d’avenir. Le centre minier Mawson Infrastructure installé récemment en Australie se veut l’une des plus grosses plateformes de minage de cryptomonnaie en Australie.
Le minage de cryptomonnaies est encore trop centralisé dans des régions du monde spécifiques, là où chaque pays devrait bénéficier de ses propres centres miniers. L’Australie, alors, s’émancipe des grandes places minières en matière de blockchain.

Byron Bay comme centre minier écologique

Le minage de cryptomonnaies exige des quantités d’énergie assez considérables. Cela est bien connu, au point où la Chine, afin de ménager ses centrales à charbon, a interdit formellement l’activité de minage de cryptomonnaies. Le fait de solliciter davantage les centrales à charbon, représentant une forme d’énergie on ne peut plus polluante, nuit en effet gravement à l’environnement.

Si l’activité de minage en Chine s’est délocalisée, notamment au Kazakhstan, cela ne fait que repousser la question du défi écologique qui incombe à la technologie blockchain. En Australie, le centre minier de Byron Bay s’engage à limiter drastiquement les coûts en énergie.

Les installations ne tourneront qu’aux heures les plus creuses de l’activité énergétique afin de ne pas trop solliciter les sources d’énergie à disposition. Qui plus est, les installations auront été conçues afin d’économiser au mieux l’électricité dont elles dépendent, se voulant alors moins énergivores.

Les projets crypto entourant Byron Bay

Se voulant à la fois économique et écologique, le projet de minage associé à Byron Bay pourrait, dans les années à venir, opter pour une méthode d’alimentation en électricité plus verte. Celle-ci reposant alors sur les énergies renouvelables comme cela a récemment été le cas pour l’entreprise Ripple.

Lire aussi : 5 idées reçues sur le Bitcoin

Pour l’instant, ce projet-ci n’est pas encore clairement défini. Il est en revanche question d’envisager d’améliorer les performances du centre de minage dans les années à venir. Au regard du succès que rencontre déjà cette industrie, James Manning, en charge du projet, entend bien multiplier les infrastructures afin de continuer à miner davantage de cryptomonnaies.

Celui-ci estime en effet que durant les prochaines années, son entreprise installée à Byron Bay pourrait alors rajouter 4000 mineurs de cryptomonnaies afin de mieux se conformer à la demande grandissante. Cette demande en cryptomonnaies n’étant alors plus seulement nationale mais mondiale.

Une demande grandissante en Australie justifiant le centre de Byron Bay

Ce n’est pas un hasard si la Mawson Infrastructure aura ouvert ses portes en Australie. On estime à ce jour que 17 % des habitants au total – soit près d’un Australien sur 5 – possède un portefeuille en cryptomonnaies. La quasi-totalité d’entre eux, alors, ayant des avoirs en Bitcoins.

Les possesseurs de cryptomonnaies ne cessent d’être plus nombreux. Loin d’observer un effet de tassement, on remarque qu’en Australie comme ailleurs dans le monde, que ceux-ci sont sans cesse plus nombreux à se familiariser avec la technologie blockchain.

Cela implique que les centres de minages, à l’avenir, se devront d’être plus nombreux mais aussi plus performants. Mawson Infrastructure, installé à Byron Bay, prépare cette demande future dès maintenant. À elle seule, l’industrie pourrait alors gérer les transactions en cryptomonnaies de tous les habitants dès lors où chacun aura été initié au Bitcoin.