Bitcoin, la plus connue des cryptomonnaies, règne depuis une dizaine d’années sur un vaste empire numérique. Après un an de course folle, l’actif a toutefois connu un krach important depuis le mercredi 12 mai dernier. Comme si cela ne suffisait pas, son cours est même descendu pour la première fois en dessous des 30 000 dollars la semaine dernière, et ce, depuis fin janvier 2021. Depuis cette chute, Bitcoin remonte des abysses.

Le 23 juin 2021 ou l’hécatombe pour Bitcoin

Bitcoin a enregistré une baisse allant jusqu’à 29 410 dollars sur Bitfinex le mercredi 23 juin. Cette devise numérique avait déjà affiché une perte quotidienne de 9 %. En effet, il s’agit du premier plongeon sous la barre des 30 000 dollars qu’elle a effectué depuis début 2021.

Lire aussi : Qui a fait le plus de profits avec Bitcoin en 2020 ?

La répression de la Chine contre les mineurs de bitcoins à Sichuan serait la principale cause de cette baisse. Selon sa Banque populaire, les monnaies numériques perturberaient l’ordre économique et financier de l’empire du Milieu. Leurs activités pourraient par conséquent accroître le risque de transferts illégaux d’actifs. 

« Les inquiétudes sur le serrage de vis du gouvernement chinois et la peur que l’acceptation du Bitcoin et des autres cryptomonnaies soit retardée par leur impact environnemental pèsent sur le marché. »Fawad Razaqzada, Analyste chez ThinkMarkets.

Cette nouvelle chute confirme l’inquiétude des institutions financières selon laquelle Bitcoin serait extrêmement volatil. Pour rappel, le prix du jeton BTC était déjà monté à 64 870 dollars en avril, avant de descendre brutalement au mois de mai. 

Outre la répression chinoise, rappelons qu’il y avait aussi le retournement de veste d’Elon Musk, selon lequel Tesla devait arrêter d’accepter les paiements en BTC pour l’achat de ses voitures. 

Une chute passagère ou durable ?

Les idées sont divergentes en ce qui concerne la chute brutale de Bitcoin. Les analystes, comme ceux de JP Morgan, pensent que le prix de l’or numérique pourrait descendre jusqu’à 26 000 dollars. D’autres estiment, par contre, que cette correction n’est que temporaire et que le marché ne peut pas descendre plus bas. 

En fin de compte, il est difficile de faire des prévisions exactes, puisque la cryptomonnaie n’a pas de valeur fondamentale. Elle ne se repose pas sur un actif tangible, d’où la difficulté de définir son prix. Ce sont plus les événements extérieurs et la perception du grand public (y compris les grosses sociétés) qui impactent directement son cours.

En outre, la taille du marché des devises numériques pesant environ 1500 milliards de dollars est encore insuffisante pour déstabiliser l’ensemble des bourses mondiales. Cependant, la chute est extrêmement brutale et son impact psychologique sur les investisseurs se fait immédiatement sentir. 

Bref, l’extrême volatilité de Bitcoin et de certaines devises numériques empêche la plupart des pays de les adopter. Aujourd’hui, de nombreux pays et de banques centrales développent leur propre monnaie numérique afin de maîtriser le marché des cryptomonnaies qui échappent à leur contrôle. Au moins, la cryptosphère peut être rassurée au fait que Bitcoin remonte pour le moment.