Quand certains États choisissent de s’en prendre frontalement aux cryptomonnaies avec une série de lois cherchant à en limiter l’utilisation, d’autres, au contraire, suivent la voie exactement inverse. C’est aujourd’hui au tour de l’Ukraine de réviser son jugement quant au Bitcoin. Les institutions politiques du pays, devant l’essor inéluctable des cryptomonnaies, ont en effet préféré accompagner le Bitcoin plutôt que de l’interdire maladroitement comme cela était le cas jusqu’à présent.

La légalisation du Bitcoin dans un des pays les plus réfractaires aux cryptomonnaies

L’Ukraine, après des années de discussion, aura finalement cédé à la légalisation du Bitcoin sur son territoire. L’initiative du président Zelensky visant alors à légaliser le Bitcoin en Ukraine, a en effet été avalisée par le Parlement avant d’entrer en application.

Cette légalisation du Bitcoin constitue en soi une victoire pour les cryptomonnaies qui, dès lors, gagnent à se populariser davantage dans le monde. Jusqu’à présent, le Bitcoin, en lui-même, n’était pas formellement interdit en Ukraine.

Lire aussi : Le Salvador inaugure son premier distributeur de Bitcoins

La loi entourant l’utilisation des cryptomonnaies, en effet, était ambiguë. Cela tenait au fait que les parlementaires ne comprenaient pas réellement les enjeux de la technologie blockchain et ne savaient trop comment légiférer en conséquence. Aussi, afin de se prémunir d’incidents dont ils n’auraient pas maîtrisé la portée, les tenants du système politique ukrainien ont donc mis en place une législation floue où la possession de Bitcoin était autorisée mais où les transactions, cependant, étant très encadrées au point d’en devenir parfois impossibles.

La légalisation du Bitcoin en Ukraine traduit une confiance du personnel politique en la technologie blockchain. Celle-ci, en étant correctement comprise, permet en effet d’éviter de nombreuses fraudes liées aux cryptomonnaies ce qui, dès lors, a facilité la légalisation du Bitcoin.

Ce que la légalisation du Bitcoin en Ukraine implique

Il s’agit d’une première étape seulement, mais d’une première étape encourageante en Ukraine vers la légalisation totale des cryptomonnaies sur le territoire. En travaillant avec les partenaires en charge des cryptomonnaies pour éviter les échanges frauduleux, les autorités ukrainiennes cherchent ainsi à légaliser le Bitcoin tout en s’assurant qu’aucun incident ne résultera de cette décision.

En étroite collaboration avec la plateforme Binance, la police ukrainienne avait auparavant arrêté plusieurs hackers ayant cherché à utiliser la technologie blockchain pour commettre leurs méfaits. Avec l’assistance des principaux partenaires liés aux cryptomonnaies, l’Ukraine, dès lors, a considéré comme fiable l’idée de permettre la légalisation du Bitcoin.

La légalisation du Bitcoin autorisée presque partout dans le monde

L’Ukraine était l’un des derniers pays à ne pas avoir officiellement légalisé l’usage du Bitcoin dans le monde. Il ne reste aujourd’hui que la Bolivie, le Maroc, l’Algérie, le Bangladesh, l’Égypte et le Népal à considérer le Bitcoin comme illégal.

Aucun des pays ayant autorisé le Bitcoin n’a aujourd’hui fait machine arrière. Il y a donc fort à parier que les derniers pays réfractaires, après avoir suivi l’exemple de l’Ukraine, finiront eux aussi par autoriser l’utilisation du Bitcoin.

La légalisation du Bitcoin est perçue comme une menace. Pourtant, à ce jour, la menace du Bitcoin ne s’est jamais concrétisée aussi, il n’y a pas lieu de s’en méfier.