On a le sentiment, dès lors où il est question du Bitcoin, que celui-ci bat sans cesse tous les nouveaux records en matière financière. Des records suivis de près par ses principaux concurrents, ceux-ci ne manquant alors pas de marcher dans ses traces.
Passé encore récemment au-dessus de la barre de 57 000 dollars, approchant alors son seuil historique des 60 000 dollars bientôt dépassé, c’est encore un tout autre type de record qu’a battu le Bitcoin ce 12 octobre 2021.

Un record qui en préfigure beaucoup d’autres

On estime en effet que le volume total des transactions, durant vingt-quatre heures, ayant alors transité par le Bitcoin, se serait monté à 31 milliards de dollars. Une somme faramineuse et prodigieuse qui rivalise avec les réseaux du système bancaire classique.

En un an à peine, les transactions opérées via le Bitcoin, en moyenne, ont été multipliées par 40. Et l’évolution des cours, alors, ne contribuera qu’à multiplier davantage ce volume au fur et à mesure que le temps passera.

Lire aussi : Avez-vous vraiment besoin d’acheter un Bitcoin entier pour commencer ?

Il est à noter toutefois, qu’à la suite de ce record, le Bitcoin n’enregistrait plus qu’un volume de transaction de 10 milliards de dollars quotidien, se rapprochant de son seuil habituel. Les 31 milliards constituaient alors une exception notoire. Une exception qui, toutefois, ne tardera pas à devenir la norme dans les années à venir.

L’implication d’un pareil record pour le Bitcoin

Au-delà de la simple valeur symbolique de cette information, on peut noter que cet événement implique de nombreuses significations dont deux en particulier. En premier lieu, et cela relève de l’évidence, on se doit de considérer que si un pareil volume a pu être atteint, cela tient avant tout au fait que les utilisateurs de cryptomonnaies sont sans cesse plus nombreux. Tant que leur nombre continuera à croître, le montant des 31 milliards de dollars ne tardera pas à être largement dépassé dans les années si ce n’est même les mois à venir.

Aussi, au regard de considérations techniques, on peut en déduire que si 31 milliards de dollars en Bitcoin ont pu ainsi transiter sur une si courte période de temps, c’est que cela a été permis par la vitesse des transactions.

Bien qu’elle ne soit pas réputée comme la cryptomonnaie dont la vitesse des échanges soit la plus rapide, un pareil flux de transaction implique que la plateforme Bitcoin supporte un flux de transaction de 190 000 dollars par seconde. Soit un montant supérieur de 60 000 dollars à celui de visa.

Un record qui en dissimule un autre

Lentement mais sûrement, le milieu des cryptomonnaies rattrape et même dépasse celui du système financier en terme de capitalisation et de performances techniques. On estime, au regard de l’évolution des volumes de transaction, que le Bitcoin commence à être de plus en plus privilégié par rapport aux monnaies classiques.

Une étude de Capgémini estime en effet qu’il y aura 25 % utilisateurs de crypto dans le monde d’ici à 2025. Le succès du Bitcoin est inexorable. Toutefois, les gouvernements ne cherchent pas à entraver sa progression.