On se demande quel pays a fait le plus de profits avec Bitcoin en 2020.

Qui a fait le plus de profits avec Bitcoin en 2020 ? │ Il faut reconnaître que l’année 2020 a été une année folle pour la cryptomonnaie et surtout pour le Bitcoin. Notamment, l’afflux de dollars institutionnels qui a sans équivoque, propulsé l’actif vers de nouveaux sommets historiques. Mais qui a le plus profité de ses prix en plein essor ?

L’analyse géographique en crypto-monnaie est difficile en raison de la nature décentralisée de la technologie. Il est impossible de savoir avec certitude où se trouvent les parties d’une transaction individuelle.

Pour commencer, les flux en chaîne vers chaque échange de cryptomonnaie et l’approche totale des gains en dollars américains détermine cette analyse.

Cette étude réalisée sur l’actif en question (Bitcoin dans ce cas), mesure les différences de prix de l’actif au moment où il a été retiré de la plateforme et celui où il a été reçu. Cette analyse nous donne une estimation raisonnable des gains réalisés par les investisseurs Bitcoin dans chaque pays en 2020.

Profits Bitcoin réalisés par pays.

Ce qui nous apparaît en premier c’est la domination flagrante des États-Unis en termes de profits Bitcoin. Les investisseurs américains ont collectivement réalisé plus de 4 milliards de dollars de gains Bitcoin réalisés en 2020. Trois fois plus que le deuxième pays le plus élevé, la Chine.

Lire aussi : Encore un Tweet d’Elon Musk qui fait bondir le Bitcoin de 12%

Cela peut sembler surprenant étant donné que la Chine a historiquement, de loin, le volume brut de transactions de cryptomonnaie le plus élevé. Les échanges axés sur les États-Unis ont enregistré d’énormes afflux en 2020 qui semblent se matérialiser vers la fin de l’année, ce qui probablement représente les gains importants du pays.

Après une inspection plus approfondie, ce qui ressort le plus, c’est le nombre de pays qui semblent dépasser leur poids en investissement Bitcoin par rapport à leur classement dans les mesures économiques traditionnelles.

Le Vietnam en est le parfait exemple.

Alors que le Vietnam a connu une croissance économique extraordinaire au cours des 20 dernières années, le pays se classe 53e en termes de PIB. Il a réussi à faire passer son taux de pauvreté de +70 % à – 6 % depuis 2002. Il est classé comme un pays à revenu intermédiaire inférieur par le monde Banque (PIB à 262 milliards de dollars). Cependant, le Vietnam a un niveau élevé d’adoption de la crypto-monnaie à la base, se classant dixième au classement général de notre indice mondial d’adoption de la crypto.

En 2020, le Vietnam se classait au 13e rang des gains d’investissement Bitcoin à 351 millions de dollars, surpassant les pays qui se classent mieux dans les mesures économiques traditionnelles comme l’Australie, l’Arabie saoudite et la Belgique. Ce phénomène s’est également produit dans plusieurs autres pays :

La République tchèque se classe 54eme avec un PIB de 251 milliards de dollars. Cependant, elle est 18eme pour les gains d’investissement Bitcoin réalisés, soit 281 millions de dollars.

La Turquie se classe 25eme avec un PIB de 761 milliards de dollars. Elle se classe 16eme pour les gains d’investissement Bitcoin réalisés, soit 300 millions de dollars.

L’Espagne se classe 19e avec un PIB de 1,4 billion de dollars. Toutefois, elle détient la 9eme place pour les gains Bitcoin réalisés avec 554 millions de dollars.

Classement par pays des profits BTC.

Etonnamment, d’autres pays suivent la courbe inverse, entre le PIB et les investissements en cryptomonnaie.

Avec plus d’un milliard de citoyens, l’Inde représente le meilleur exemple. Celui-ci est le deuxième pays le plus peuplé du monde. De plus, il possède la cinquième économie mondiale avec un PIB de 2 900 milliards de dollars. Cependant, le pays se classe à peine au 18eme rang en profits d’investissement Bitcoin pour 241 millions de dollars.

Cela peut être le résultat de l’hostilité historique du gouvernement indien envers la crypto-monnaie. Plus tôt, en mars 2020, l’Inde interdisait à toutes les banques de traiter avec des entreprises de cryptomonnaie, ce qui rendait extrêmement difficile pour les résidents d’acheter ou d’échanger des cryptomonnaies. Le gouvernement a proposé une interdiction générale pour interdire aux résidents d’acheter, de vendre, de détenir ou d’extraire de la crypto-monnaie.

Ces résolutions gouvernementales ont certainement empêché les investisseurs indiens de profiter du récent boom de la cryptomonnaie.

Par ailleurs, le gouvernement turc a adopté une position plus sévère sur la cryptomonnaie. En particulier, sa récente interdiction des paiements en cryptomonnaie. A cause de cela, les investisseurs en cryptomonnaie dans le pays sont incapables de poursuivre leur récent succès.

Décembre 2020, pic de profits Bitcoin dans tous les pays.

Si l’on examine les gains réalisés globalement, nous constatons que les investisseurs de presque tous les pays ont enregistré les plus fortes augmentations vers la fin de l’année. Ce qui a provoqué l’écart flagrant des investisseurs américains. Une autre constatation, la plupart de leurs gains provenant de l’activité sur Coinbase.

Ces gains, dus à la forte hausse du prix du Bitcoin, a débuté à la mi-octobre 2020 et s’est accélérée à la mi-décembre. Au cours de cette période, le prix du Bitcoin est passé de 11 471 $ le 14 octobre à 29 111 $ le 31 décembre.

Cependant, la pente de la courbe des gains réalisés aux États-Unis au cours de cette période suggère que les investisseurs américains ont vendu à des prix plus élevés, tandis que ceux des autres pays en détenaient davantage.