En tant que premier pays au monde à avoir amorcé une transition vers le Bitcoin, le Salvador se doit de s’assurer que ce changement de monnaie – pour le moment partagé avec le dollar – soit indolore pour ses habitants. Cependant, du fait de son caractère novateur mais aussi à cause de la technicité de son principe, le Bitcoin peine à trouver sa place dans le pays.

Intéresser les habitants du Salvador au Bitcoin avec une récompense

Précisément parce que Nayib Bukele, président du Salvador, cherche à dynamiser l’essor du Bitcoin dans son pays, son gouvernement cherche alors à intéresser ses concitoyens. L’objectif étant que le paiement en cryptomonnaies devienne la norme à force d’une pratique assidue.

Pour cette raison, il a été décidé que toute personne allant acheter son carburant avec du Bitcoin bénéficierait d’une remise de 0,20 dollars par galon. La mesure est alors particulièrement incitative. Tout le monde au Salvador est en effet amené à faire le plein de son véhicule couramment. Encourager à payer en Bitcoin pour une transaction aussi anodine pourrait alors habituer les Salvadoriens à utiliser leur portefeuille crypto plus souvent que d’habitude.

Lire aussi : Un maire offre 1000 dollars en Bitcoin à chaque habitant de sa ville !

Le gouvernement salvadorien estime en effet que le paiement via cryptomonnaies est surtout refusé par ceux n’y ayant jamais eu recours dans leur vie. Le gouvernement espère que, grâce à cette mesure, les Salvadoriens mesureront à quel point il est facile de payer par ce biais et y auront alors recours plus souvent.

Les débuts difficiles du Bitcoin au Salvador

Bien que l’on aurait pu s’attendre à ce qu’un pays prenant une mesure aussi audacieuse le fasse avec l’assentiment de sa population, la transition vers le Bitcoin est plutôt mal accueillie au Salvador. On estime en effet qu’environ 70 % des Salvadoriens sont opposés au Bitcoin comme monnaie nationale.

Un pourcentage qui, cependant, sera amené à fluctuer sans cesse davantage au fil des semaines. La mesure de réduction du prix du carburant, en effet, pourrait inciter les habitants à reconsidérer leur jugement pour ce qui concerne l’emploi de cryptomonnaies dans leurs achats de tous les jours.

Le gouvernement ne peut en effet pas faire machine arrière dès lors où tant d’infrastructures ont été conçues précisément pour construire une société conforme au Bitcoin. Au Salvador, il existe en effet des bornes pour recharger son portefeuille crypto, celles-ci agissant selon le même principe que les distributeurs automatiques de billets. Nayib Bukele doit alors persuader ses habitants du bien-fondé de la transition vers les cryptomonnaies pour son pays.

Davantage de mesures économiques liées au Bitcoin attendues au Salvador

Au regard de la croissance des cours du Bitcoin, un portefeuille par habitant ne pourrait être que profitable à chacun. Cela, le gouvernement salvadorien a cherché à le faire comprendre à ses habitants les plus rétifs au principe de paiement en cryptomonnaies.

Cette réduction proposée au Salvador pour le carburant n’est que la première d’une longue série. Il sera bientôt plus avantageux de faire ses courses en Bitcoin qu’en dollar au Salvador et cela, grâce à tous les avantages qui entoureront l’usage de cette cryptomonnaie nationale dans un avenir proche.